Se lancer dans la création d’accessoires de mode : l’essentiel

La création artisanale

Lorsque il est question d’art il est immédiatement question de création, il s’agit d’un domaine sans contrainte où seul règne l’imagination. L’artiste est donc libre et jouit de la place de créateur. Mais est-il ou serez-vous si libre que ça ? Pas vraiment, le créateur qui débute sera certainement amené à fabriquer lui même ses bijoux vintage, ses vêtements, ses accessoires de mode, la création seule n’est donc plus son unique tâche, la technique et le travail entre en jeu et amènent des contraintes que l’art ne connaît pas. Il s’agit alors d’un travail plus complexe qui nécessite des nerfs d’acier et une détermination sans faille. En tant que créateur vous devrez faire attention à ne pas confondre rêverie ou contemplation de l’art avec l’imagination de la création artistique. Vous êtes de l’autre côté de la barrière, vous devez différencier ce qui est possible de ce qui ne l’est pas. Revenons sur la création de bijoux, avec notre article consacré à ce sujet dans un précédent billet.

En tant qu’artiste vous démarrer à partir non pas de rien comme les Dieux mais d’un objet, d’un matériau qui existe, que vous pouvez trouver, acheter, confectionner à partir d’autres éléments naturels. Tel un musicien qui manie des notes, un sculpteur qui taille la pierre, ou un ébéniste qui transforme le bois par magie, vous utiliserez des matières plus ou moins chères et plus ou moins rares selon vos goûts et votre budget.

Vous êtes ou vous souhaitez devenir artiste, si votre but est d’en vivre alors vous devez faire de cette activité artistique votre travail. Un travail à part entière qui ne peut plus être qu’un divertissement, vous êtes tenu de produire une œuvre. Il est très important dans votre esprit de distinguer la création du divertissement, de préciser cette frontière, le loisir n’exige pas de résultat, vous restez seul juge de votre création. En devenant créateur votre œuvre sera jugée par de nombreuses autres personnes et vous comprenez l’intérêt qu’elle aura à plaire pour inciter vos clients à vous acheter le résultat de votre esprit créatif. La création monte en France, vous pourrez vous targuer de faire du Made In France, vos produits seront bien sûr plus onéreux que des manufactures chinoises ou indiennes mais vous saurez mettre en avant la qualité de vos œuvres.

Avant de se lancer

Êtes-vous prêt ?

Se mettre à son compte est une véritable aventure et est donc semée d’embuches; il y a cependant des moyens de la rendre moins périlleuse. Avant de vous lancer, prenez le temps d’analyser votre projet sous toutes ses coutures et fixez-vous des objectifs précis et atteignables à courts et moyens termes. Qu’il naisse de votre propre expérience, de votre savoir faire, de votre ancien travail, de vos idées et de votre créativité, tout projet de création d’entreprise commence par une envie et une motivation de changer de mode de vie. Votre désir de créer doit être infaillible, et l’idée que vous vous faites de votre œuvre doit être précise et sachez qu’elle évoluera au fil du temps. N’oubliez pas, si votre idée est nouvelle voire futuriste, vous devrez faire une étude de marché afin de préciser la capacité de vos futurs clients à l’accepter, si au contraire on peut la cataloguer comme du « déjà vu » vous devrez vous interroger sur l’intérêt que la clientèle pourra y donner parmi une offre déjà très fourni sur le marché de l’accessoire de mode, du bijou fantaisie ou du vêtement.

En fonction de votre environnement courant la tâche sera plus ou moins aisée. Si la création d’accessoires de mode est votre vocation depuis toujours, que vous êtes aujourd’hui salariée d’une entreprise et vous designer des bagues fantaisie, des accessoires alors la question ne se pose plus, vous vous sentez et vous sentirez à l’aise car vous baignez déjà dans le milieu. Si au contraire vous n’avez aucune expérience dans ce domaine, seulement une grande envie de créer et de vivre de votre propre activité, il faut espérer que vous ayez une créativité hors pair et une idée bien précise de la direction de vos prochaines créations (produits, tendance, style bien particulier, matière, future clientèle, etc.). Les paramètres de votre environnement et de vos expériences passées définiront la difficulté ou l’aisance avec laquelle vous ferez tourner votre petite entreprise, et nous vous le souhaitons, avec le plus de succès.

Avez-vous des financements ?

Question épineuse pour la plupart des jeunes startups. Vous serez d’accord avec moi pour dire que la création de bijoux fantaisie par exemple, un démarrage ne nécessite pas des millions d’investissements, mais un minimum est toutefois nécessaire. Ne serait-ce que pour l’achat de matières premières, d’une machine à coudre ou de tout autre instrument nécessaire à vos créations. En partant du principe que la création artisanale d’accessoires de mode n’exige que très peu d’investissement au départ, nous considèrerons que la question est traitée soit par votre apport personnel (économisé ou en cours si vous avez plusieurs activités parallèles) soit par un apport tiers provenant de vos proches qui peuvent bien sûr être derrière vous (ce n’est pas toujours le cas bien entendu, mais une fois encore votre conviction doit être plus forte).

Et si jamais ça ne marche pas ?

Assurez-vous d’avoir une échappatoire, une garantie au cas où votre affaire prenez du plomb dans l’aile. En effet, tout le monde ne peut pas être gérant d’entreprise, et dans la création d’accessoires de mode, du moins au début (ou si vous n’avez pas des millions d’euros d’investissement), vous devrez porter les deux casquettes, vous serez créateur de colliers fantaisie, d’accessoires… et entrepreneur. Comme de nombreux adeptes de développement personnel vous le dirons, les échecs sont les meilleures expériences, c’est celles qui vous en apprennent le plus sur vous et sur les raisons de vos erreurs. Les plus grands entrepreneurs ne s’en cachent pas, eux aussi ont commis et commettent des erreurs, le challenge est d’en retirer les meilleures leçons. La morale est donc de persévérer et de retenter sa chance avec une base d’expériences renforcées. Si l’échec est accompagné de charges financières importantes, n’ayez pas honte de reprendre une activité salariale pour pouvoir rebondir après être sortie de la crise. Une autre solution s’offre à vous afin de toucher du doigt le potentiel de votre future activité sans prendre de risque financier et vous en apprendrez davantage en continuant cet article.

Pourquoi choisir le régime de l’auto-entrepreneur ?

Démarrer une activité à son compte n’est pas quelque chose d’innée. Cela demande des efforts et de la motivation. Pour faciliter la partie administrative le régime de l’auto-entrepreneur a été proposé par Hervé Novelli en 2008 et disponible à partir du 1er janvier 2009. Par sa simplicité vous n’aurez pas de charges à payer pendant les 3 premières années si votre nouvelle activité ne génère pas de revenu. Ce régime est donc idéal pour se lancer dans la création d’accessoires de mode puisque vous pourrez conserver votre emploi tout en démarrant votre activité de créateur. De nombreuses créatrices ont déjà franchi le pas et proposent leurs produits à la vente sur des plateformes dédiées à cette activité. Rappelez-vous, il est très important de se déclarer, un chiffre d’affaire dérisoire voir nul ne vous décharge pas d’être enregistré en tant qu’artisan.

2 réflexions au sujet de « Se lancer dans la création d’accessoires de mode : l’essentiel »

  1. j’ai beaucoup apprécié ton article. effectivement, ne vous lancer pas à la légère mesdames. le secteur du bijoux fantaisie est très concurenciel. j’ai travaillé chez sowat, caroline najman… et la vie n’est pas toujours rose!
    Moi je vend sur dawanda et a llittle market. je conseil c’est site. c’est un entre deux pro-particulier qui est très interressant. en plus c’est site permette des echanges entre créateurs qui sont très formateur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>